Le moins que l’on puisse dire est que le réalisateur Yung Chang (张侨勇) nous surprend avec ce documentaire. Canadien d’origine chinoise il fait partie d’un collectif de réalisateurs et de producteurs de films au Canada, où l’on retrouve notamment Fan Lixin (範立欣), le réalisateur du non moins étonnant « Last train home ».

En plein Sichuan le documentaire suit le recrutement de jeunes collégiens dans des écoles de boxe. Beaucoup de ces jeunes sont des enfants de paysans des alentours, et les recruteurs ne se privent pas de leur rappeler que cette opportunité peut changer leur vie. Filles et garçons sont donc invités à montrer leur “punch” aux recruteurs, en quelques secondes leurs vies peuvent basculer.

L’histoire va ensuite suivre les destins, d’un entraîneur voulant faire un retour sur le ring ainsi que deux de ses élèves qui vont choisir chacun des voix différentes pour atteindre leur but, devenir champion. L’un va vouloir devenir professionnel au plus vite contre l’avis de son entraîneur, quand l’autre va respecter la volonté de celui-ci et continuer sa formation. La compétition est déjà féroce en Chine, elle devient quasi cauchemardesque dans le domaine du sport.

Le film mêle scènes de combat, scènes d'entraînement et moments plus intimes de la vie de ces jeunes boxeurs. Leurs familles vivent souvent dans des conditions très difficiles et se sacrifient pour le futur de leurs enfants.

Le tout donne un film surprenant, qui va là où on ne l’attend pas, qui sait se faire discret lorsque l’émotion submerge les protagonistes mais qui déroule une narration quasi fictionnelle grace à une mise en scène et un montage maîtrisés. La photographie est également très soignée et les paysages montagneux du Sichuan sont à couper le souffle. La scène finale du combat de l'entraîneur marque l’apogée dramatique du film.

« China heavyweight » ou « La Chine monte sur le ring » aurait mérité une sortie dans nos salles, il a finalement été diffusé sur Arte en mai 2013.

Vidéos

Vous avez vu ce film ? Vous aussi partagez vos impressions sur le film en commentant ci-dessous…