Sortie en DVD du film « Blind mountain » de Li Yang

Blind mountain de Li Yang

L’éditeur Spectrum Films continue sa collection Chine et a sorti en septembre dernier le film « Blind mountain » de Li Yang en DVD

Après avoir remporté en 2003 l’Ours d'argent au Festival du film de Berlin pour son premier long métrage « Blind shaft » (盲井), le réalisateur Li Yang (李杨) revenait quatre ans après avec un deuxième film sur la traite des femmes en Chine, sorte de second volet sur l’aveuglement envers certains problèmes sociaux en Chine.

« Blind mountain » (盲山) raconte l’histoire de Bai Xuemei, une jeune étudiante voulant rembourser de l’argent à sa famille, elle va suivre une de ses amies espérant gagner un peu d’argent dans le commerce de plantes médicinales. Mais la jeune étudiante tombe dans un piège, celle-ci est droguée et vendue à un villageois, c'est le début de l'enfer.

Un thriller carcéral

Li Yang a lui-même écrit le scénario, et on peut dire que celui-ci est très rythmé, un suspens maintient le spectateur en haleine tout le long du film. Une véritable tension se dégage de certaines scènes car rien ici ne nous est épargné, le piège se referme rapidement sur la jeune femme.

Xuemei magnifiquement interprétée par Huang Lu (黄璐)

Xuemei est violée (avec la complicité de la famille du mari !), battue et enchaînée dans sa chambre. Mais ce n'est pas tout, l’ensemble des habitants du village sont complices de son kidnapping, elle n’est pas la seule femme vendue dans le village.

A plusieurs reprises l’univers du film emprunte au genre du film carcéral. Les femmes vendues échangent sur une éventuelle fuite. Sa chambre n'est finalement que sa cellule et le village qu'une prison. Sa belle mère pouvant s'apparenter à un maton.

Un film social radical

Mais au-delà d’emprunts au film de genre, le film se veut traiter d’un sujet social. La disparité entre femmes et hommes en Chine est connue pour être une des conséquences de la politique de l’enfant unique en Chine. Le réalisateur ne fait pas dans le détail pour rendre plus explicite son propos, une scène révèle un enfant noyé dans l’étang du village. Alors que les villageois s'amassent autour du corps de l’enfant flottant, une villageoise tente de rassurer Xuemei choquée, en lui disant que son enfant ne sera sans doute pas une fille.

Deux policiers malmenés par les villageoisPour renforcer son discours, Li Yang révèle l'indifférence des autorités face au phénomène. Le chef de village, le facteur, les policiers, personne ne veut ententre l’appel au secours de la jeune femme. Les femmes vendues sont cachées lors des visites officielles des cadres dirigeants au village. Et lorsque finalement une voiture de police en mission vient chercher Xuemei, celle-ci se voit repoussée par la population locale. La montagne aveugle du titre chinois ce sont eux.

Le réalisateur utilise la manière forte pour dénoncer ces injustices et cette méthode est efficace voire radicale. On ne s’étonnera donc pas que le film est subi en Chine de nombreuses coupes et une fin alternative en forme de happy end, alors qu'il avait été sélectionné par la section Un certain regard du Festival de Cannes dans sa version aujourd'hui disponible en DVD.

En attendant des nouvelles du prochain film du réalisateur, « Blind river » (盲流) qui devrait être le dernier de la triologie, « Blind mountain » est un film à découvrir ou redécouvrir traitant d'un sujet encore problèmatique dans la Chine d'aujourd'hui.

Bande annonce 

Commentaires

JE VAIS LE VOIR CAR JE SUIS CURIEUX ET QUE CELA SE PASSE DANS TOUS LES PAYS MALHEURESEMENT.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
To prevent automated spam submissions leave this field empty.