Cui Jian le parrain du rock chinois sort son premier film

Cui Jian le parrain du rock chinois sort son premier film

Le rockeur Cui Jian reconnu comme le parrain du rock chinois, sort ce mois-ci en Chine son premier film.

Cui Jian et son actrice Ni Hongjie au Festival du film de Rome

Si il y a un nom à connaître dans l’histoire du rock chinois c’est bien celui du chanteur et musicien Cui Jian (崔健). Souvent évoqué dans la presse française comme celui qui a écrit l’hymne rock des évènements de la place Tiananmen (voir thème du film « Black and white photo »), l’artiste est surtout celui qui a ouvert la voie au rock chinois et à son hybridation avec la musique traditionnelle chinoise.

Après l’apogée de sa popularité dans les années 80 auprès des étudiants chinois, une censure suite à son engagement dans les évènements, le rockeur aujourd’hui âgé de 53 ans est plus ou moins réhabilité et est plutôt perçu comme un vétéran du rock chinois tant les jeunes nouveaux talents sont nombreux en Chine.

Au cinéma on garde un souvenir du chanteur dans son propre rôle dans le film « Les bâtards de Pékin » (北京杂种, 1993) de son ami Zhang Yuan ou encore dans « Le soleil se lève aussi » (太阳照常升起, 2007) de Jiang Wen, mais aussi dans un rôle principal dans le film du réalisateur Yu Chung « Roots and Branches » en 2001.

Son tout premier film « Blue sky bones » (蓝色骨头) raconte au début des années 2000 l’histoire de Zhong Hua un jeune rocker également doué en informatique qui gagne sa vie en créant des virus pour mieux en vendre les anti-virus. Lorsque sa mère l’appelle pour lui annoncer que son père est atteint d’un cancer, celui part à la recherche d’argent pour pouvoir le soigner. C’est alors qu’un imprésario lui demande de lancer la carrière de sa petite amie Mengmeng jeune chanteuse, Zhong Hua saute sur l’occasion pour gagner cet argent et consent à pirater un satellite pour diffuser illégalement la nouvelle chanteuse sur internet. Entre-temps il tombe amoureux d’elle et lui écrit une chanson. L’histoire couvre également le début des années 80 et la période la révolution culturelle à travers différents flashbacks liés à l’histoire de la famille de Zhong Hua et de la Chine.

Image extraite du film « Blue sky bones » de Cui Jian

Cui Jian était venu l’année dernière présenter son film au Festival du film de Rome accompagné de son actrice et du célèbre directeur photo Christopher Doyle qui s’est joint à l’équipe du film, pour repartir avec la mention spéciale du festival, puis début d’année le film était projeté à la 4e édition du Festival du film de Pékin.

Au casting de ce premier film les actrices Ni Hongjie (倪虹洁) et Huang Huan (黄幻) et les acteurs Zhao Youliang (赵有亮) et Yin Fang (尹昉).

La sortie du film est prévue le 17 octobre en Chine.

Bande annonce

PS : La traduction des sous-titres est faite maison, si jamais un contre-sens existait n'hésitez pas à m'en faire par ici.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
To prevent automated spam submissions leave this field empty.